Propos sur la réparation d’objets

Un objet détérioré par le temps, l’usage ou la négligence nécessite souvent d’être restauré.
Avant d’envisager sa restauration, il faut pratiquer plusieurs analyses.


Premièrement, pourquoi l’objet en notre possession est dans cet état ?
Deuxièmement, connaissons nous la fonction, le contexte d’utilisation, le fonctionnement de cet objet ?
Troisièmement, avons nous la capacité matérielle (compétence, outillage, temps) d’entreprendre la restauration ?
Souvent, j’ai vu des objets partiellement restaurés – plus ou moins bien, plutôt moins bien – gisant démontés partiellement, en vrac, quelquefois incomplets les pièces manquantes ayant été perdues dans le temps. Ceci est dû à la conjugaison d’un manque de temps et de compétence.

Souvent, j’ai vu des objets « restaurés » d’une façon maladroite – éléments marqués, vis détériorées, remontage incorrect, nettoyage approximatif, non conformité à l’origine – Ceci indique clairement un mauvais outillage, associé à un manque de compétence.

En résumé, si on ne sait pas répondre à ce qui est exposé ci-dessus : il faut s’abstenir de restaurer un objet.
Nombre d’objets anciens nous ont survécus parce qu’ils ont été oubliés.

Comments ( 0 )

    Leave A Comment

    Your email address will not be published. Required fields are marked *